Erdre et gesvres : Transition alimentaire et agricole, bilan du conseil de développement

Description de cette initiative De 2018 à 2019, le Conseil de développement a participé au Projet alimentaire territorial, ouvert un groupe de citoyens, organisé des évènements, mis en lien des acteurs, produit des contributions et mené des actions de sensibilisation auprès de trois cents lycéens. Toutes ces actions ont contribué à l’émergence d’une politique alimentaire et agricole durable sur le territoire.
Retour sur cette dynamique citoyenne, ces deux années de travaux, d’actions, et de semence de graines

"« Quelle est la place de l’alimentation et de l’agriculture dans nos vies ? Comment permettre au plus grand nombre d’accéder à des produits sains, locaux et de saison ?
Comment faire évoluer les choses pour que, de la terre à l’assiette, chacun y trouve son bonheur ? Ce sont le type de questions que nous proposons d’explorer avec tous ceux qui ont envie de partager et de faire bouger les choses concrètement et positivement. L’ambition de cette démarche est de faire en sorte que, tous ensemble, nous puissions répondre aux défis auxquels
nous devons faire face (santé, environnement, changement climatique, bien être des producteurs).
En tant que citoyens du territoire, nous avons le pouvoir et la capacité d’accélérer le changement pour construire ensemble des solutions innovantes. »
Extrait de l’appel à participation publié dans la presse par Frédéric, pilote du groupe.

texte repris du Document du conseil de développement
erdreetgesvrestransitionalimentaireetag_esdre.jpg
Nom de l'acteur conseil de développement Erdre et gesvres
Auteur de la fiche Michel Briand
Code postal 44119
Ville Grandchamps-des-Fontaines
Comment contacter cette initiative?
  • 02 40 12 32 88
Mot Clef
  • Alimentation circuit court
En complément : l’action du Conseil de développement a permis d’insuffler différents mouvements :
  • réunir des citoyens du territoire, dans leur diversité, intéressés par la question alimentaire et agricole et
  • les faire s’exprimer sur leurs attentes et leurs besoins en matière de consommation et de production locale ;
  • faire prendre conscience aux élus que l’alimentation et l’agriculture est un sujet important pour le territoire et que les habitants ont des attentes fortes sur le sujet :
    • émergence et co-construction d’un projet alimentaire territorial porté par la communauté de communes qui a mis autour de la même table l’ensemble des acteurs de l’agriculture et de l’alimentation
locales ainsi qu’une voix citoyenne ;
  • émergence d’une politique agricole territoriale (une chargée de mission dédiée à l’Agriculture et à l’Alimentation a été embauchée à la Communauté de communes en aout 2019 et une stratégie agricole va être élaborée à partir de 2020) ;
    • mise en place d’un guide de la consommation locale (projet qui verra le jour courant 2020) ;
  • exprimer les attentes de citoyens sur le modèle agricole sur l’ex-ZAD de Notre-Dame-de-Landes ;
  • fixer des objectifs pour la restauration collective dans la cadre du projet alimentaire en dépassant le clivage des différentes conceptions de l’agriculture (conventionnelle, raisonnée, bio…) ;
  • permettre aux associations de parents d’élèves et aux élus communaux d’engager un dialogue sur la restauration scolaire et de -
- disposer d’un guide avec les idées reçues et les bonnes pratiques ;
  • ouvrir des espaces d’échanges, de débat et de sensibilisation aux réalités agricoles via les ciné-débats ; montrer :
    • les difficultés pour les agriculteurs de changer de modes de production, de transmission de leurs
exploitations,
  • la concurrence pour l’accès au foncier qui met en difficulté les nouvelles installations au profit des agrandissements,
  • les différents modes de production sur l’élevage du territoire avec les témoignages divers dans un débat respectueux,
  • la complexité de la filière de l’élevage liée à la demande du marché,
  • la réalité économique liée aux intermédiaires et aux modes de consommation locale,
  • la pression sociale de la profession sur les agriculteurs qui changent de modèle,
  • l’isolement de certains agriculteurs.
  • sensibiliser toute une cohorte de lycéens aux enjeux alimentaires et agricoles ; de cette sensibilisation est née par exemple la mise en place d’un marché de producteurs par trois lycéennes
ErdreEtGesvresTransitionAlimentaireEtAg (Initiatives)
create on 08.02.2021 à 16:32, updated on 08.02.2021 à 16:36