>""<br

Tiers lieux

Un tiers lieu n’est pas simplement un lieu ouvert pour travailler ensemble c’est aussi faire tiers lieu lorsque des personnes indépendantes les unes des autres se rencontrent pour concevoir et administrer ensemble quelque chose. Donnons ici à voir la diversité des initiatives et des réseaux mis en place en Bretagne
  • pour l'interconnexion des projets, des personnes des groupes
  • un espace de mutualisation des ressources,
  • un donner à voir en attention aux initiatives
dans un esprit de coopération ouverte.

Les fiches Tiers lieux de Riposte Creative Bretagne



Bretagne Créative

En ouvrant les Chemins de la coopération en juillet 2020, la Ville de Brest et ses partenaires ont souhaité poursuivre la dynamique de coopération et de partage du Forum des usages coopératifs initialement prévu à cette date.


A l'été 2021, le thème de la convergence des transitions étant particulièrement d'actualité et porteur de solutions dans le contexte sanitaire qui perdure, le Comité d'organisation du Forum crée un événement en ligne pendant la période du 28 juin au 6 juillet 2021 : "Les chemins de la coopération 2021" :

Avec une web conférence le 1er juillet - 10h d'Ariel Kyrou "Pourquoi et comment la science-fiction peut-elle aider à une transition de société ?".
Son ouvrage "Dans les imaginaires du futur ", prend "au sérieux" les sources de fiction et les mêle à des réflexions philosophiques un a priori affiché pour une "utopie anarchiste et terrestre".
La science-fiction propose des horizons et des pistes de chemin pour des futurs alternatifs (nous débloquer grâce aux imaginaires, nous redonner le goût du temps et l'envie de "faire", la nécessité de "prototypes" du futur entre utopie et dystopie, etc.)


Des rendez-vous pour chacun des 7 chemins vont être proposés : coopérations ouvertes pour la santé, l'éducation, les lowtech, l'inclusion sociale et numérique, les Fabcities, les circuits courts et l'autonomie alimentaire, le climat et la biodiversité

D'ores et déjà, certains chemins annoncent leurs programmations ( dates et horaires à venir) :

Fabcities Villes résilientes

Coordination : Romain Chefdor Rennes Métropole et Yves Quéré UBO Open Factory (et toute une équipe) toute la semaine

  • Un temps /OFF : rencontre des FabCity française (rencontre trimestrielle organisée lors du Forum, pour donner de la visibilité sur le forum à ces acteurs.
    (Extension vers la francophonie et lien avec les Québécois en vue de FAB16 ?)
  • Une thématique FabCity :
    Un format table ronde autour de la coopération entre et sur les territoires :
    Intervention de Brest, de Rennes, d'AURA et de Toulouse-Occitanie
    Présentation des modèles et des projets sur les territoires et des structuration
    Un format coopératif sur l'exposition des projets “FabCity ” de chacun (Precious Plastic, …), et un prototypage de schéma FabRégion à l'échelle bretonne.
  • Une thématique sur la science participative et les capteurs citoyens :
    Un format table ronde autour de trois sujets sur le territoire : Air, Eau et Alimentation
    Animation par FabCity Brest et FabCity Rennes

Enseigner les transitions et en transition

Coordination : Jean Marie Gilliot Telecom Bretagne, Michel Briand

2 webinaires :

  • Dans les conditions de crise, en formation hybrides quelles sont les nouvelles compétences développées par les étudiants ?
  • Quelle transformation des formations pour prendre en compte la transition écologique

Les Chemins de la coopération c'est aussi un site ouvert où se croisent initiatives, acteurs et ressources, pour témoigner des dynamiques de réseaux, capitaliser des ressources et se créer collectivement une base d'acteurs et de contenus pour le Forum des usages coopératifs attendu en 2022.

http://forum-usages-cooperatifs.net/


Accéder à l'intégralité du contenu

Un articlerepris du siteDemain en main (sous réserve d'autorisation de republication en cours)

Demain en main est un projet collectif situé à Locoal Mendon, dans le Morbihan. Il a pour objet la réalisation d'un écosystème complet de village rural, intégrant habitat et activités économiques.

SCIC Ecovillage de Keruzerh

Financement

La Biocoop de Belz intègre les sociétaires de la SCIC ! Nous remercions la BelzSaison pour la confiance qu'elle accorde au projet Demain en Main !
Si vous souhaitez investir dans la SCIC Ecovillage de Keruzerh, vous pouvez obtenir une réduction d'impôt de 25% des sommes engagées grâce à l'agrément ESUS de la SCIC.
N'hésitez pas à en parler autour de vous !

Découvrir le projet


ArMen

Le magazine ArMen est venu pour découvrir et rédiger un articile sur l'écovillage de Keruzerh, la suite très bientôt !


RadioBalises Lorient

Quartier Solidaires, l'émission sur les initiatives solidaires et citoyennes au Pays de Lorient, animée par Pippo, Mollo et Damien, a enregistré son émission pour parler du projet Demain en Main, à découvrir bientôt en podcast.

Ateliers, stages et formations avec la SCIC


Sculpture sur bois vert

Le stage de sculpture sur bois du 28 mars était complet, sous le soleil avec une belle équipe ! ça envoie du copeau avec Ludovic à Keruzerh !


Herboristerie

Avec Kristell, c'est l'opportunité de reconnaître et d'utiliser plusieurs plantes aromatiques et médicinales, communes de nos jardins et chemins de nature. Vous apprendrez à vous en servir en cuisine et comment faire des remèdes du quotidien.

Ateliers de parents

La prochaine session des ateliers de parents aura lieu les mercredis matins de 10h à 12h30, à partir du 12 mai. Venez découvrir les outils de Faber et Mazlish pour :
1. Accueillir les émotions de votre enfant
2. Comment susciter la coopération
3. Par quoi remplacer les punitions
4. Comment favoriser la confiance en soi de votre enfant


Le stage Conception et permaculture

Les 27 et 28 mars, c'était un week-end dédié à la conception en permaculture d'un triple jardin mitoyen au village. Pas à pas, nous avons appris à analyser le sol, observer le lieu à concevoir, comment reconnaitre et cuisiner les plantes sauvages… Et dimanche en fin de journée, nous avons abouti à 2 superbes dessins d'aménagement inspirés des principes de la permaculture !
Il reste quelques place pour la prochaine date (12 et 13 juin) !


Les stages potager

Chaque mois, les apprentis jardiniers se retrouvent à Keruzerh pour apprendre pas à pas la conception et mise en place de leur potager. En mars, nous avons dédié la matinée à la gestion de l'eau (captage, cuves, baissières, mares, matériel d'arrosage…).
Puis l'après-midi nous avons réalisé des extraits fermentés d'orties, du thé de compost. La dernière partie de journée a été consacrée au partage des commandes groupées de graines, et la conception des systèmes d'arrosage pour la prochaine commande groupée. L'idée est de proposer les fournisseurs et tarifs de la ferme pour avoir du matériel de grande qualité au jardin.
Le stage étant complet pour 2021, il est possible de vous mettre sur liste d'attente pour 2022

La ferme de Keruzerh

C'est le printemps dans les champs. C'est donc une période très intense car la ferme s'agrandit tout en commençant à planter les premiers légumes. Avec en bonus une panne générale du forage à gérer, nous alternons entre grandes joies et parfois un peu de stress de voir les premiers radis déssecher au soleil.
L'assemblée générale de l'association se tiendra en mai. Dans nos rêves les plus fous, ce sera à Keruzerh et la réunion sera suivie d'une petite fête de printemps pour enfin se voir et partager un bon moment ! Dans la réalité, cela dépendra des mesures en vigueur. Peut-être une visioconférence qu'on fera aussi joyeuse et participative que possible.
Nous vous tenons au courant


L'article L'info de Demain en Main – Mars 2021 est apparu en premier sur Demain en main.


Accéder à l'intégralité du contenu

Cette commune de 2 100 habitants, aux portes de Pontivy, a été la première en Bretagne à salarier des médecins en 2015. Un choix fort dicté par l'urgence de trouver rapidement une solution au départ en retraite du seul généraliste qui ne trouvait pas de successeur, sachant que le territoire peine à attirer de nouveaux praticiens. L'avenir de la pharmacie et le dynamisme du centre-bourg étaient également en jeu.

La mairie décide alors d'ouvrir deux postes de médecins généralistes salariés et de prendre en charge les finances, la comptabilité, le matériel et tout le volet administratif afin qu'ils puissent se concentrer sur l'exercice de leur métier dans des locaux communaux. Le nouveau centre de santé s'est installé dans les locaux du cabinet du médecin futur retraité.

un articlerepris du magazine Bruded, reliant 180 communes autour du développement durable et de la transition, une publication sous licence CC by sa

Nous avons voulu construire le service avant le bâtiment et prendre notre destin médical en main. C'était un challenge risqué qui m'a parfois donné des sueurs froides mais, aujourd'hui, il est en passe d'être gagné avec quatre médecins et une offre paramédicale qui s'élargit progressivement.

Jean-Jacques Videlo, maire

Un centre de santé agrandi et à l'équilibre financier depuis deux ans

En 2019, les médecins ont vu 3 500 patients et assuré plus de 10 000 consultations. Suffisamment pour passer à trois puis à quatre, et envisager l'agrandissement du bâtiment. “Nous disposons dorénavant de quatre cabinets et d'une salle de réunion, le tout sur 210 m² avec aussi un parking beaucoup plus grand. Avant, il n'y avait que deux cabinets pour trois médecins qui, en plus, accueillent régulièrement des internes. Ils avaient clairement besoin de davantage d'espace.” précise le maire. Il se félicite aussi d'un équilibre financier atteint depuis deux ans alors que la commune avait dû injecter environ 30 000 € par an sur les quatre premiers exercices pour couvrir le déficit de fonctionnement. En tout, Le Sourn aura investi 350 000 € pour l'acquisition du cabinet de l'ancien médecin et la rénovation/extension qui a suivi.

Toujours selon le maire : « Il faut savoir que les recettes sont composées pour 2/3 par le prix des consultations et pour 1/3 par des reversements effectués par l'État et différents organismes avec un an de décalage. Il faut donc être prêt à assumer financièrement cet engagement financier de départ et la mise en place progressive d'un tel projet. L'expérience nous a aussi montré qu'il faut au minimum trois médecins pour que le système fonctionne bien et puisse faire face à un départ imprévu ».

Une offre de soins qui s'élargit et de nouveaux projets

L'installation du centre médical a incité des professionnels du bien-être et des paramédicaux à s'installer sur la commune. L'offre de locaux professionnels étant restreinte, la commune a décidé de transformer des anciens locaux communaux situés tout à côté de la mairie en un espace de co-working dédié au bien-être où exercent un ostéopathe, une nutritionniste, un sophrologue, un réflexologue, une musicothérapeute et un coach sportif.

Cette dynamique a séduit un jeune couple de kinés qui effectuait des remplacements dans tout le pays pour choisir leur futur lieu d'installation. Ils ont apprécié l'originalité des formules de travail et d'organisation proposées. Les élus ont donc décidé d'agrandir l'espace bien-être en transformant l'ancienne cantine afin de pouvoir les accueillir début 2021 dans un cabinet de 200 m2. Coût de l'opération : 174 000 €.

Fort de cette dynamique, la commune souhaite se faire labelliser ” Ville santé ” par l'Organisation mondiale de la santé ». Un réseau dont font déjà partie Lorient, Quimper ou Rennes et d'autres grandes villes. Cette labélisation et l'intégration au réseau devrait permettre de travailler sur des thématiques sociales et environnementales en lien avec la santé comme le cadre de vie et l'alimentation.

Parallèlement, l'équipe municipale envisage aussi de mettre en place des actions concrètes de sport et santé pour les habitants en s'appuyant sur l'expertise des professionnels. Le sport devient alors un accompagnement aux soins après des accidents de santé (AVC, infarctus …) ou des pathologies chroniques comme l'obésité, les troubles musculo-squelettiques et les déficits de sports pour les jeunes ou les ainés.

L'élu rêve maintenant d'une maison de santé pluridisciplinaire en plein centre-bourg. Ce projet a été anticipé puisque « Le centre de santé agrandi a été aménagé pour être transformable en bureaux ou en logements », indique Jean-Jacques Videlo, qui envisage de déménager la structure d'ici 7 à 10 ans.

-En savoir plus : Des médecins salariés au centre médical municipal du du Sourn (56)


Accéder à l'intégralité du contenu
Description de cette initiative FabLab ? de l'Université Rennes 2, membre du réseau rennais LabFab ?. L'EDULAB est un lieu ouvert au public. Que vous soyez du quartier ou de l'autre bout de la métropole, vous êtes bienvenue à l'EDULAB. Habitants du coin, étudiants, enseignants l'EDULAB est ouvert à tous pour un accès loisir. Sur les heures de cours, l'EDULAB est un outil pédagogique au service des équipes enseignantes. Ici nous mettons à votre disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets.

L'EDULAB ouvre le champ des possibles. Il est envisageable de concevoir de nouvelles pédagogies autour des technologies du numérique, mais également de concevoir et fabriquer de nouveaux objets, qu'ils soient décoratifs, de remplacement, des prothèses, des orthèses, etc. Tout cela constitué dans un espace de rencontre et de création collaborative.

texte repris de l'à-propos sur le site


edulabfablabdeluniversiterennes2_capture-décran-2019-02-01-à-18.32.56-copie.png

Nom de l'acteur Tony Vanpoucke
Auteur de la fiche Tony Vanpoucke

- Type d'acteurs qui propose cette initiative : Administration ou Opérateurs
- Echelle d'action : Commune
- Comment contacter cette initiative ? tony.vanpoucke@univ-rennes2.fr
- Lien Web si existant https://edulab.univ-rennes2.fr/#!/
- Mot Cle : Education, Médiation numérique, Entraide, Tiers lieu

- Partenaires associés "Homelab" en ligne, ouvert à tou·te·s les vendredis de 16 à 18h (avec assocode 404)

- En complément : Du fait de la crise covid Le Fablab n'est pas actuellement accessible au publics extérieur à Rennes 2. Accès au fablab sur tony.vanpoucke@univ-rennes2.fr rendez-vous pour les étudiant·es uniquement pour activité pédagogique.

-S'inscrire à la Newsletter


Accéder à l'intégralité du contenu
Description de cette initiative Collectif de Saint-Germain-sur-Ille qui monte un projet de reprise du bar "le Saint-Germain"
Sur la route principale, à quelques pas de la mairie ou de l'église, face au marché hebdomadaire, au cœur du bourg donc, il y a « Le Saint Germain » seul et unique café du village. Depuis mars 2020, il n'attend plus qu'une chose : ouvrir ses portes.
...
Depuis la rentrée 2020, un groupe d'habitants se réunit pour réfléchir à une reprise collective du bar du village. Ce travail est animé par l'envie de monter un café ouvert qui brasse et décloisonne. Un projet solide, porté par celles et ceux qui en ont le désir et l'énergie.
... les réponses sont publiées sur la page fb.
A partir de cette collecte, nous avons pu dessiner un projet viable
financièrement et humainement.
Et nous avons commencé à sentir l'identité de ce bar se dessiner. Imaginez un peu… Un p'tit café le matin après avoir déposé les enfants à l'école, un burger du vendredi soir, un tournoi de belote coinchée dimanche après-midi, une cantine ouvrière entre deux chantiers, un apéro en attendant les pizzas du camion, un rendez-vous lecture pour les enfants le mercredi, attention retransmission de match samedi prochain, concerts, ciné-débats, soirées jeux de société, karaoké etc.
un texte repris du site du collectif


onseretrouveaucafesaintgermainsurille_cafe.jpg

Nom de l'acteur On se retrouve au café
Auteur de la fiche Michel Briand
Type d'acteurs qui propose cette initiative Association
Echelle d'action Commune
Ville Saint-Germain sur Ille
Comment contacter cette initiative ? lesaintgermain@disroot.org
Lien Web si existant http://lesaintgermain.org/
Mot Clef
  • Alimentation circuit court
  • Bien vivre, culture



OnSeRetrouveAuCafeSaintGermainSurIlle

(Initiatives)



créée le
24.03.2021 à 08:45,


mise à jour le
24.03.2021 à 08:45


Accéder à l'intégralité du contenu

certains articles de Bretagne Creative ont pour source Bruded , Transition citoyenne au pays de Brest ou la Maison de la consommation et de l'environnement à Rennes qui ne figurent pas dans cette revue, faute de fil RSS complet spécifique sur les Tiers lieux.

Voir aussi la documentation des Tiers lieux sur Movilab, l'encyclopédie libre et vivante des Tiers Lieux.

essai via mediawiki


Réseaux

- lettre des Tiers lieux s'inscrire : bretagnetierslieux@gmail.com avec pour chantiers :
  • Animation : un programme de rencontre à l'image des Tiers-Lieux
  • Création de l'offre de formation
  • La carto des Tiers-Lieux
  • Carte des FabLabs & TiersLieux de Bretagne, 121 références (18 janvier 2021), une carte collaborative libre et open source des FabLabs , Tiers-Lieux & autres espaces de dissémination des usages numériques en Bretagne, Les données ci-dessous sont synchronisées en temps réel à partir du dépôt Github. une publication de Guillaume Rouan sous licence CC by sa.
  • MoviLab Bretagne ; une publication sous licence cc by sa.
  • Carte des lieux de coworking et du faire ensemble sur Brest un article de 2017 sur a-brest ; une publication sous licence cc by sa.
- Cartographie des espaces de co-working au pays de Morlaix, février 2021,l a fiche initiative.