Catalogues de ressources matérielles des acteurs privés dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Description de cette initiative : En coeur de crise au mois de mars 2020, un certain nombre de pôles de compétitivités en régions ont lancé des plateformes en ligne visant à référencer les moyens de prototypage et de production mobilisables.
En Bretagne par exemple, ce référencement a été opéré par Bretagne Développement International avec de trouver qui peut faire quoi et avec quelles ressources, rapidement, en lien avec les besoins des soignants et hôpitaux.
En quoi cette initiative vous parait positive pour "l'après" ? : Cette initiative lancée pendant une épidémie préfigure un horizon dans lequel les forces de production d'un territoire pourraient être identifiées, sollicitées, et REPROGRAMMEES en vue de produire autre-chose, autrement. Elle a notamment permis que des industriels du métal usinent des pièces de respirateurs, ou des entreprises textiles fabriquent des masques en coton, etc.

Elle ouvre donc la perspective d'une fabrication distribuée de ce qui est nécessaire sur la base d'une capacité de production reprogrammable "on demand" sur la base d'une résilience territoriale (il n'y avait plus d'imports de stocks).

Cette logique inspirée des fablabs et de la fab city bouscule les projets de reconversion "table rase/investissement", et change à la fois la manière d'utiliser et de transmettre des connaissances, et d'utiliser et de transmettre de la matière.

On est sur une économie redistribuée basée sur une adaptation des ressources existantes y compris dans le secteur privé pour répondre à des besoins locaux en utilisant des méthodes, modes d'emploi et plans partagés (formule gel hydro, patrons masques, plans objets...).
En quoi contribue-t-elle à faire cesser un "avant" non désirable ? : Dans le contexte de l'urgence climatique la réduction drastique des flux internationaux de matériaux et d'objets semble s'imposer...
Des milliers de solutions vont devoir être inventées, et les objets vont devoir s'inscrire dans des cycles différents de conception/fabrication/seconde-troisieme vie etc...

L'association des moyens de production privés à cette démarche permet de changer drastiquement le potentiel mobilisable localement, d'abaisser le bilan carbone, et d'adapter localement des contraintes globales.
Quelles sont les limites de cette initiative, qu'est ce qui la freine aujourd'hui ? : - Ces initiatives n'ont pas eu lieu dans toutes les régions
- Leur efficacité a été diverse suivant que ces catalogues ont été reliés aux autres forces mobilisées dans l'effort (makers, fablabs, territoires locaux, assos et collectifs solidaires, couturiers, etc.
- Les aspects légaux, quand ils ont été respectés, se sont faits dans un cadre dérogatoire limité à l'urgence sanitaire
- La culture des communs et de la fabrication distribuée n'est pas dans le scope (formation, travail) de ces acteurs à ce jour
- Pas de vraie prospective sur les modèles économiques de ce modèle "résilient/distribué"
Quels sont les leviers, les choses qui facilitent cette initiative aujourd'hui ? : - Les réalisations effectuées avec succes pendant la crise permettent de prouver
- Des témoins existent dans les réseaux d'entreprises pour convaincre les pairs
- L'enjeu de nouveaux défis à venir (climat, santé...) mobilise
- L'économie doit se réinventer (elle "mange" une planète et demie par an)
Vous semble-t-elle adaptée à d'autres contextes/acteurs/thématiques ? Lesquels (exemples)? : - Tout enjeu de maîtrise des flux de matériaux et de production/consommation dans un objectif de résilience et furgalité amélioré
- Semble adaptable aux transports, nourriture (agro), textile (vetement), mobilier, et via le réemploi/mise à jour d'objets pour les objets qui sont produits en série
- Pose la question des échelles : locale/régionale/nationale/internationale
Nom de l'acteur : BDI - Bretagne Développement International
Auteur de la fiche : Hugues Aubin
Type d'acteurs qui propose cette initiative : Groupe - Collectif
Ville : Cesson-Sevigne
Comment contacter cette initiative? : En contactant Axel Dubois, en charge de la plateforme pendant la crise, dirigeant de SLS. axel.dubois(chez)sls-france.fr.
Précisez des mots clef pour cette initiative : covid, catalogue, entreprises, usines, fabrication, production, sante
Partenaires associés : Région bretagne.
Bretagne Developpement Innovation.